COMMEMORATIONS – 10 ans et 100 ans

 8 mai

En 2008, en phase  avec la proposition du Président de l’Association des Anciens Combattants de la section de Folkling Gaubiving, la municipalité décidait de célébrer la victoire du 8 mai 1945.

Pour cette dixième édition, tout comme en 2008, c’est sous un soleil généreux que la célébration s’est tenue avec une assemblée nombreuse malgré une semaine   perlée de jours fériés !

A l’issue de la lecture du message du secrétaire d’Etat aux anciens combattants et victimes de guerre, le texte de l’UNAC était lu par quelques écoliers du groupe scolaire du village sous la houlette de leur directrice Estelle PINGOT.

La prestation de nos enfants ne s’arrêtait pas là puisque dans la foulée ils entonnaient “le Chant des Partisans” ainsi que trois couplets de “la Marseillaise”.

Après le dépôt de gerbe et la minute de silence, le Président Jean BAARS a pris  la parole pour remercier les différents participants et livrer un message de paix et d’espoir pour les générations futures.

Le maire a tenu à adresser, au nom du conseil, sa satisfaction d’une    cérémonie qui aura tenue toutes ses promesses, sans oublier de fixer le prochain rendez vous de novembre qui marquera le centenaire de la fin du conflit de 1914-18. Cette commémoration fera l’objet d’une préparation assidue avec l’association des anciens combattants dès la rentrée.

11 novembre

C’est avec une journée d’avance en ce soir d’automne, en partenariat avec  l’Association de la section des Anciens Combattants de Folkling Gaubiving, conduite par Jean BAARS, que s’est déroulée la commémoration du 11 novembre, centenaire de la fin de la Grande Guerre, de la victoire et de la paix et l’hommage à tous les morts pour la France.   

La cérémonie s’est déroulée   dans l’espace dédié aux commémorations “Aux Tilleuls”, face au monument aux morts.

 Des officiels avaient répondu présents : nos deux conseillers départementaux, le capitaine de la gendarmerie de la brigade de Behren-Les-Forbach, le président des anciens combattants de l’arrondissement.

 Devant une assistance imposante en nombre, après un mot d’accueil,  le message de   M. le Président de la République a été lu par le Maire.

 S’en est suivie la lecture du message de l’UNAC (Union Nationale des Anciens Combattants) par les écoliers du groupe scolaire conduite par la directrice des écoles Estelle PINGOT.

 Une médaille a été remise par la conseillère départementale Elisabeth HAAG.

 Ensuite, une gerbe, portée par deux enfants,  a été déposée sur le monument aux Morts.  A l’issue de la minute de silence, la Marseillaise pouvait retentir.

 Le Président Jean BAARS a remercié l’ensemble des acteurs présents, en particulier les enfants des écoles qui contribuent largement à ce devoir de mémoire. Il en a profité pour rappeler que depuis quatre ans sa section sensibilise les jeunes générations en les conviant à des échanges, des visites  en particulier ceux des   sites  de Verdun.

 Ce centenaire méritait une attention toute particulière. C’est ainsi que dès septembre un groupe de travail avait été constitué en mairie regroupant les élus, le comité de l’association des anciens combattants, la directrice du groupe scolaire.

 Soulignons la diversité des actions de nos enfants avec la confection des lampions-bougies qui viendront former symboliquement le chiffre 100, le chant de la Marseillaise “a capela” et la reprise de cette chanson du répertoire de F. PAGNY, “Le Soldat”. L’émotion était au rendez vous.

 Nous n’oublions pas le concours de l’Association “Dessins et Peintures” qui en quelques jours nous a proposé  une fresque unique qui aura toute sa place durant l’événement… et après notamment  lors de la soirée de janvier ou du repas des aînés. A noter que le tableau a été offert par l’association à la commune.

 Le maire conclura cette cérémonie en renouvelant ses remerciements aux différents acteurs malgré les conditions climatiques pouvant évoquer durant une demi heure ce qu’auront connu nos soldats durant… quatre longues années. Cette commémoration devait être aussi l’occasion de se replonger dans des sources historiques inépuisables : relire l’œuvre de Maurice GENEVOIX, d’autres récits ou des œuvres cinématographiques comme “la grande illusion”, “Un long dimanche de fiançailles”, “La chambre des officiers” ou des films plus récents comme “Joyeux Noël” ou “Au revoir la-haut”….

 Le final a été marqué par une retraite aux flambeaux des “Tilleuls” vers la salle annexe du gymnase où  un moment de convivialité a été partagé avec tous les acteurs de cette commémoration.

 

Enfin pour clôturer cet hommage, les cloches de nos églises ont sonné le dimanche matin, 11 novembre, à 11 heures.

 

Pour chaque événement, une seconde gerbe a pour chaque événement  été déposée au monument du cimetière de Gaubiving.

Comme à l’habitude la partie musicale était assurée   par Evergreen Harmony.