L’école de Gaubiving

par Zimmer Arsène

L’école se situait route de Behren depuis 1900; auparavant , elle se trouvait au carrefour, au centre du village, face à la chapelle au 20 rue de Folkling. A l’arrière de ce bâtiment logeait le berger communal. L’école a toujours été une classe unique mixte c’est à dire tous les enfants de 6 à 14 ans dans la même classe. Pendant la guerre, faute d’instituteur, les enfants sont allés à Folkling, à pied bien entendu.

Faute d’archives, je ne peux pas reconstituer la liste complète des enseignants; je rappellerai quelques noms que j’ai pu glaner: M. Billon qui est resté de nombreuses années en poste et qui a marqué le souvenir de beaucoup de jeunes Gaubivingeois,puis des jeunes enseignants qui restaient une année ou deux:  M Henner , connu pour sa rigueur, M Vidal ,bel homme, coqueluche des grandes filles, M Deschoux, M Weyland…puis moi-même, arrivé après le service militaire, en novembre 68. La création de la seconde classe amena Mme Smentek à la rentrée en 80.Ensemble, nous avons terminé nos carrières en juin 2002. De jeunes collègues nous ont succédé: Mme Humber, Melle Sander…

Pendant toutes ces années, l’école a évolué avec le village: avec la baisse des effectifs, en 74 les enfants de cinq ans ont été scolarisés dans une section enfantine. La création du lotissement du Verger, amena un afflux d’élèves et la création d’une deuxième classe malgré l’opposition du maire, de l’adjoint et d’un conseiller. La rentrée 80 fut marquée par une grève scolaire organisée par les parents car la classe mobile n’était pas prête le jour de la rentrée. C’était un local à l’image des saisons: très chaud en été, très froid en hiver. En 87, le lotissement du Bel Air entraina l’aménagement de l’étage en salle classe , le confort et une énorme économie de chauffage.

La vie scolaire s’est également  modifiée avec le temps: 71 marqua la fin du certificat d’études et la suite de  la scolarité au collège. Les enfants de Gaubiving allaient au collège à Forbach, car il n’y avait pas de cantine à  Belle Roche, ni  de bus entre midi. C’est depuis la mise en service du collège Le Hérapel qu’ils vont à Cocheren.

A partir de 79 les classes de neige furent programmées tous les deux ans jusqu’en 2002.

Le sport occupa plus de place avec la fréquentation hebdomadaire de la piscine puis de l’utilisation du gymnase.

De 91 à 94, à l’initiative de deux cousins, la correspondance scolaire  avec une classe de Vézénobres, près d’Alès,  s’invita dans la vie de l’école. Deux voyages dans le Gard furent organisés ainsi que l’accueil des Gardois chez nous.

A partir de 89, l’école participa aux Feux de la St Jean en présentant un spectacle, dont certains furent mémorables:

1989: La Révolution
1992: West Side Story
1995: Basile le Loup
1998: Le clan des 7 au cirque
2001: La mélodie du bonheur
1990: L’Europe
1993: Les Misérables
1996: Jeanne d’Arc
1999: Le petit prince malade
2002: Sans famille
1991: L’Oiseau de feu
1994: Bringus
1997: Carmen
2000: Cendrillon

Puis malheureusement ce fut le déclin avec la fermeture d’une classe en 2004  et la fermeture définitive de l’école en 2005…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *