Fermeture Exceptionnelle Mairie Suite coronavirus

INFORMATION IMPORTANTE

DURANT LA PERIODE DE CONFINEMENT ET DE DEPLACEMENTS LIMITES  

LA MAIRIE SERA FERMEE 

EN CAS D’URGENCE, MERCI DE NOUS ENVOYER UN EMAIL

mairie@folkling.fr

ou au 03 87 85 08 44

La permanence téléphonique de la mairie sera de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

et uniquement le mercredi matin

MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

Le Maire

Alain MARCHETTO

N’oubliez pas les gestes barrières !! et prenez soin de vous

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

 

 

Départ à la retraite de Mme Marlène RECHT, secrétaire de mairie de Folkling-Gaubiving

 

 

C’est avec émotion mais dans la bonne humeur et la convivialité que Marlène RECHT a reçu les honneurs de la commune pour son départ à la retraite programmée le 1er avril prochain.

Une réception, avec le conseil municipal actuel et deux adjoints de l’équipe de l’ancien maire Justin NICOLAS, du personnel actuel et ancien s’est tenue dans la salle annexe du gymnase de Folkling.

Le maire Alain MARCHETTO a retracé la carrière de cet agent et habitante emblématique de la commune.

Après avoir démarré son parcours professionnel aux Grands Magasins Schroeder de Forbach et des entreprises de l’industrie, elle rejoindra la mairie de Folkling le 1er mars 1991. Elle découvrira la profession dans un bureau minuscule entourée de Blandine et Stella. Un peu plus tard elle disposera de nouveaux locaux dans un bâtiment qui est aujourd’hui la mairie.

Toujours au service de la collectivité les années vont couler doucement jusqu’en 2008 avec une changement radical et l’arrivée d’un nouveau maire Alain MARCHETTO mais aussi d’une nouvelle collègue Nathalie qui sera remplacée six ans plus tard par Jamaa.

Dans l’évocation de cette tranche de vie par le Maire, quelques anecdotes seront distillées sans oublier le  chiffre de 15 000 heures passées ensemble en mairie à plancher sur la vie de la commune.

Dans la variété des tâches, Marlène aura comme chaque agent des prédilections, pour elle c’était : l’état civil, les élections, l’urbanisme,… les cimetières. 4 domaines qui demandent sérieux et responsabilité.

Bien sûr il y aura aussi un penchant pour la généalogie, les mairies étant avec les registres (aujourd’hui numérisés) une source inépuisable de demandes pour la reconstitution du passé pour nos familles.

Folkling Gaubiving laisse partir pour de nouvelles aventures un agent de qualité, d’une rare conscience professionnelle, d’humeur égale qui laissera un grand vide mais qui ne sera malgré tout jamais très loin de la maire, sa deuxième maison.

C’est entourée de Valentin son époux, ses filles Carole et Claire, ses petits enfants Elisa, Yanis, Emma et Gabriel que Marlène partagera ce rare moment de convivialité lors de cette réception qui restera à jamais gravée dans les mémoires.

Bonne et longue retraite à Marlène et merci pour tout ce que tu as pu apporter à la collectivité.

 

Mot du maire, fin de mandat.

Chers, (ères) concitoyens (ennes),

Hormis une crise sanitaire grave qui chamboulerait notre quotidien dans les jours qui viennent, nous venons collégialement de clore le dernier conseil municipal. Un nouveau mandat démarrera à l’issue du scrutin.

En tout cas il est un virus que j’ai contracté il y a maintenant plus de 19 ans avec les porteurs sains qu’étaient Brigitte et Sylviane venues me chercher pour compléter une liste de six élus de la section de Gaubiving.
“Aucune chance d’être élu, il y aura d’autres listes” me disaient elles.

Eh non : pas d’autre liste, élu au premier tour avec Marcel, Louis et Manfred et le grand bain en ce printemps 2001 noyé sous les chiffres des budgets M 14 – M 49, par le travail des commissions et les tant attendues séances du conseil.

Découvrant comme conseiller au fil des années les arcanes, la complexité, les centres d’intérêt, la protection et le développement d’une commune j’allais fabriquer les anticorps nécessaires pour décider de rechuter en 2008.

Et pour une rechute ce fut une rechute.

Le samedi 22 mars 2008, 15 h 32 reste une date gravée à jamais dans ma mémoire, celle qui au troisième tour de l’élection de scrutin me donnait la charge et la responsabilité de Folkling Gaubiving.

Il fallait avec 14 conseillères et conseillers issus de trois listes construire une équipe au service de la collectivité. Ce fut dur au début avec des journées qui étaient bien plus longues que mes nuits : il fallait garder une activité professionnelle rythmée par le fiasco de la restructuration hospitalière du bassin houiller, la multitude des dossiers communaux et accepter une vice présidence à la Communauté d’Agglomération de Forbach.

Les années 2008 – 2014 furent intenses, harassantes, captivantes, enrichissantes intellectuellement. Comment aurai je pu croire un jour que j’accumulerai autant de connaissances mais aussi devoir faire face à des situations urgentes qui demandent sang froid et action.

L’action du quotidien, l’action dans la mise en oeuvre des projets, des conseils municipaux, de la rencontre avec les administrés, les administrations et les institutions régaliennes de notre République.

La réforme de 2014 aura voulu une stabilisation des conseils municipaux. Fini les élections partielles en cours de mandat car les majorités n’étaient pas stables ou fragiles. C’est ainsi que Folkling Gaubiving votait pour la première fois une liste complète de quinze conseillers. Fini le vote par “chapelle”, les noms barrés ou ajoutés sous peine de nullité. Le résultat fut clair et sans appel avec 14 élus de la liste que je menais et une élue de la liste concurrente mais non opposante. Je saluerai d’ailleurs les débats qui se sont déroulés pendant six ans à 15 et non à 14.

Je vous ai annoncé en décembre dernier, certes tardivement mon retrait de cette vie, sans qu’un vaccin immunitaire ne soit arrivé sur le marché. Je m’en suis expliqué devant les conseillers et dans la foulée aux administrés.

Les craintes de la chaise vide sont naturellement apparues mais la fièvre est vite retombée avec l’annonce de deux listes. La démocratie en sort vainqueur, Folkling Gaubiving continuera à vivre dans quelques jours à l’issue des élections.

Sans verser dans le pathos je voudrai vous remercier de la confiance que vous m’avez apportée, votre soutien, votre sens critique, la qualité des débats que nous avons pu avoir, débats qui n’avaient qu’un seul crédo : faire avancer notre commune.

Certes j’ai, nous avons quelques regrets : ne pas avoir mené à terme quelques projets qui nous tenaient à coeur : une jonction douce entre Folkling et Gaubiving, la réhabilitation du 5 rue de l’Eglise. Mais nous avons par obligation du engager d’autres dépenses pour des mises aux normes réglementaires alors que les dotations de l’Etat fondaient ces dernières années. Nous avons été lâchés financièrement par l’Etat, par ceux qui croient tellement en nous,  nous les premiers relais de la population.

Merci aux adjoints, aux conseillers et à notre personnel administratif sans lequel nous aurions tant de mal à travailler.

Je retiens de cette période d’incubation 2008-2014 tant de bons souvenirs, de belles rencontres avec nos personnels, nos administrés, nos corps enseignants, nos associations et même le culte sans oublier nos élus extérieurs à la commune !

Bien sûr il est des évènements douloureux qui ne peuvent être effacés de ma mémoire, le pire moment ayant certainement été mon départ en plein conseil ce soir du 8 septembre 2009 lors de l’annonce du décès de mon papa qui n’aura pas eu la force de tenir encore quelques heures.

La fonction de maire chamboule votre quotidien : vous pensez commune, vous agissez commune. Le téléphone vous rappellera à votre devoir parfois le soir, la nuit, le samedi, le dimanche, un soir de réveillon de Noël, une après midi d’anniversaire ou…. devant un match de foot du FC METZ !

Finalement à bien y réfléchir, le mandat de maire c’est un peu le “bracelet électronique” de l’élu.
En mairie la journée, à disposition le reste du temps.

D’ici quelques jours je passerai en quarantaine en attendant de transmettre mon virus à mon successeur et de garder en moi précieusement cet anticorps qui me permettra d’aspirer à d’autres passions, d’autres desseins mis de côté depuis si longtemps…

Je redeviendrai à l’issue de cette période un administré lambda, critique mais tout en ayant à l’esprit que la fonction mérite respect et prise en compte de l’énergie que l’on y consacre sans toutefois pourvoir contenter tout le monde.

Souhaitant bonne chance aux futurs élus, au prochain maire qui s’il ne l’est pas encore constatera que Folkling-Gaubiving mérite qu’on y vive !

Merci.

Terrain AFUA libre

Terrain AFUA libre

La Commune met en vente un terrain à construire viabilisé dans le quartier LANGEFELDER : contenance 6.06 ares, pour 25 mètres de façade ; constructible de suite ; 9000 € l’are

Les lots contigus sont déjà construits.

Plus de renseignement par mail ou sur rendez vous en mairie